Chaises à piétement luge S 43

Hauteur 83 cm, Largeur 44 cm, Profondeur 53 cm, Hauteur d'assise 46 cm
265,00 
TVA et Frais de port en sus
+0,49 € Eco-Contr.**
hêtre, noir
Référence 101374
Disponible de suite
Quantité
Commandes sûres
Commandes sûres
Le certificat Trusted Shops garantit la fiabilité de nos livraisons, le parfait état de nos marchandises et la qualité de notre service clients.
Retour simple
Retour simple
Si l'article ne vous plaît pas ou si vous souhaitez l'échanger, nous venons tout simplement le reprendre au plus vite.
Plus de dix ans d'expérience
Plus de dix ans d'expérience
En plus de dix ans, l'étendue de notre offre et la fiabilité de nos services dans le domaine du meuble design nous ont permis de nous forger une solide réputation!

Détails produit Chaises à piétement luge S 43

La chaise à piétement luge S 43 est un classique du Bauhaus créé par Mart Stam et un original sous licence ! Ce meuble d’assise classique est sobre dans sa forme et variable dans ses finitions. Les parties en acier tubulaire sont chromées. La chaise à piétement luge (aussi appelée chaise cantilever ou bien chaise en porte à faux) est l’un des exemples les plus caractéristiques de la conception de meubles modernes. Comme peu d’autres sièges, le piétement luge était à l’époque non seulement une innovation en matière de design, mais aussi une nouveauté technique précédée d’une longue période de recherche et de développement. La caractéristique la plus frappante de la chaise cantilever est l’absence de pieds arrière, qui est compensée par la forme incurvée des tubes d’acier. L’armature est constituée d’un seul tube d’acier dont la courbure représente en gros un "S". Cette forme en "S" commence à l’arrière au niveau du dossier et se reproduit ensuite vers le bas. Le haut du "S" forme les accotoirs, tandis que la partie centrale forme les montants de l’assise du siège. Les pieds de la chaise ont généralement l’apparence de patins. Ce genre de construction est à l’origine des vibrations auxquelles la chaise est soumise lorsqu’une personne s’y assied. C’est notamment cette élasticité qui donne son nom au meuble (en allemand : « Freischwinger », faisant ainsi référence au mouvement en « balancement libre »).

Chaise à piétement luge S 43 – l’originale signée Thonet

La chaise à piétement luge n’a pas seulement écrit une page de l’histoire du design mais elle est aussi une véritable histoire juridique. En 1929, la société Thonet fit valoir qu’il n’y avait pas de droit d’auteur sur la chaise parce que celle-ci était une invention purement technique. Le tribunal du Reich allemand adopta cependant un point de vue différent et, dans un jugement de 1932, accorda à Mart Stam la qualité d’auteur artistique. Mies van der Rohe fut également impliqué dans cette affaire car il avait déjà déposé un brevet sur la construction en porte-à-faux avant que la chaise Stam n’ait été présentée au public pour la première fois, ce qui lui valut d’obtenir les droits sur la suspension de la chaise. Mais avec ou sans droits : les sièges à piétements luge, comme tous les icones du design, sont fréquemment plagiés en conséquence, et cela, dans une bien moindre qualité.

Chaise à piétement luge Thonet S 43 – Inspiration du Bauhaus

Mart Stam est considéré comme le créateur de la chaise à piétement luge, bien que ce soit Marcel Breuer qui l’ait développée de manière décisive. Stam était un architecte néerlandais qui est entré dans l’histoire non seulement comme designer de meubles mais aussi comme urbaniste. En Allemagne, la Weissenhofsiedlung (« cité de Weissenhof »), un quartier de Stuttgart et la Hellerhofsiedlung (« cité de Hellerhof ») à Francfort-sur-le-Main, sont considérées comme les plus importants héritages architecturaux de Mart Stam. Dans les années 1920 et 1930, Stam vécut et travailla à Berlin, où il entra en contact avec Marcel Breuer et Mies van der Rohe et par ce biais, aussi avec les idées théoriques et les conceptions pratiques du Bauhaus. Au début de la Seconde Guerre mondiale, il devint directeur de l’Institut des Arts et Métiers d’Amsterdam. Après la guerre, il vécut en RDA en tant que recteur de l’Université des Arts appliqués de Berlin-Weissensee, qu’il dut quitter en 1953 en raison de ses positions controversées sur la politique artistique et culturelle de la RDA. Durant les décennies suivantes et jusqu’à la fin de sa vie, il agit en tant qu’architecte indépendant aux Pays-Bas et en Suisse, où il décéda en 1986.

Finitions :
piétement : tubes d'acier chromé ;
assise, dossier et accoudoirs : hêtre, teinté noir ou hêtre, naturel

DIMENSIONS Hauteur 83 cm, Largeur 44 cm, Profondeur 53 cm, Hauteur d'assise 46 cm
Référence101374
DesignerMart Stam
FabricantThonet