close

Table d’appoint Adjustable Table
609,00 €*
+0,68 € Eco-Contr.**
Disponible de suite
Lampadaire Tube Light
630,00 €*
Disponible de suite
Chaises à piétement luge S 43
à partir de 265,00 €*
+0,49 € Eco-Contr.**
Disponible de suite
Lampe de table Wagenfeld
411,00 €*
Délai de livraison plus de 4 semaines
Chaise à piétement luge S 32
à partir de 685,00 €*
+0,49 € Eco-Contr.**
Disponible de suite
Table gigogne B 9
2.035,00 €*
+2,33 € Eco-Contr.**
Délai de livraison env. 3-4 semaines
Fauteuil Bibendum
4.277,00 €*
+5,42 € Eco-Contr.**
Délai de livraison plus de 4 semaines
Lampe de bureau LED Anglepoise
217,00 €*
Disponible de suite
Fauteuil Barcelona
5.280,00 €*
+3,58 € Eco-Contr.**
Disponible de suite
Bureau S 285
5.915,00 €*
+7,08 € Eco-Contr.**
Disponible de suite
Tréteaux Austere Trestle
292,00 €*
Disponible de suite

Meubles Bauhaus – Design et philosophie

Les meubles du Bauhaus comptent parmi les meubles de designers les plus recherchés qui soient. Le Bauhaus historique (le terme « Bauhaus » signifiant littéralement « maison du bâtiment, maison du bâtir, maison de la construction ») fut à l’origine fondé par l’architecte Walter Gropius en tant qu’école d’arts regroupant diverses implantations à Berlin, Dessau et Weimar. L’école du Bauhaus représente une des sources d’inspiration les plus influentes dans les domaines de l’architecture, des arts et du design du XXème siècle – la renommée mondiale et la forte demande de meubles du style Bauhaus en disent long à ce sujet. Beaucoup d’entre nous connaissent et apprécient le design de l’école du Bauhaus. Le Bauhaus a été créé en 1919 par Walter Gropius. La fusion de l’École des Arts du Grand Duché de Saxe de Weimar et de l’École des Arts et Métiers du Grand Duché de Saxe de Weimar, fondée par Henry van de Velde, a donné naissance à une école artistique alors unique en son genre. La nature et le concept du Bauhaus en général, ainsi que de ses sièges, luminaires et tables, étaient quelque chose de complètement nouveau à cette époque.

Le Bauhaus a écrit une page culturelle de l’histoire

Les fondateurs, Henry van de Velde et Walter Gropius, s’étaient initialement fixé pour objectif de faire revivre l’artisanat et les métiers des arts appliqués pour en faire une force face à l’industrialisation. Réunir l’architecture en tant qu’œuvre d’art globale et d’autres disciplines artistiques était un principe directeur du courant du Bauhaus. A l’école du Bauhaus, divers domaines des arts, traditionnellement enseignés et appliqués séparément, se développèrent conjointement, portés par une base conceptuelle commune. En conséquence, l’impact sur les domaines individuels, pourtant très différents les uns des autres – fut d’une grande importance, y compris sur ceux de la décoration d’intérieur et de la conception de meubles. À sa manière, chaque meuble du Bauhaus est considéré comme une création unique entrée dans l’histoire du design et fait partie, à ce titre, de la culture du mobilier. En termes de matériau, de fonction et d’esthétique, un meuble du Bauhaus est toujours une création qui fait valeur de référence pour les designers des générations suivantes. Les meubles directement issus du courant du Bauhaus ou bien qui se sont inspirés de son langage des formes, font totalement abstraction de toute de la variété ornementale et colorée du mouvement de l’Art Nouveau qui avait précédé et sont des créations sobres axées sur leur finalité.


De grands noms du Bauhaus ont créé des classiques éternels

Les meubles Bauhaus de Wilhelm Wagenfeld, Eileen Gray et Marcel Breuer sont toujours très populaires de nos jours, ce qui est dû à leur design intemporel dans le style de la Nouvelle Objectivité. Sur le plan artisanal, de nouveaux langages formels ont été développés expérimentalement et manuellement, lesquels pouvaient être intégrés facilement dans le processus de fabrication industrielle. Ce concept de création, allié à la réflexion sur l’artisanat lui-même, étaient en contraste flagrant avec la production industrielle de masse. C’est ainsi qu’ont été créés au fil du temps de nombreux produits élégants et uniques, devenus des classiques qui ont écrit l’histoire du design.


Des classiques du design de la première heure – les lampes de Wilhelm Wagenfeld

Wilhelm Wagenfeld (1900-1990) est l’un des plus célèbres pionniers du design industriel et du Bauhaus que le XXe siècle ait compté. Né à Brême et dessinateur industriel de formation, il passa plusieurs mois dans le village d’artistes de Worpswede, avant de participer à une classe préliminaire à l’École Bauhaus de Weimar à partir de 1923 et d’y étudier dans l’atelier de métallurgie. À peine un an plus tard, il créa l’un des objets les plus durables et certainement les plus célèbres que le Bauhaus ait produit : la lampe Bauhaus, qui, à l’époque, était connue sous les noms de MT8 et MT9. Avec cette lampe de table, Wagenfeld avait réalisé son objectif de créer un produit de masse. L’abat-jour en verre opale – la lampe Wagenfeld fut la première lampe en verre opale destinée à un usage domestique et non à une utilisation dans un environnement industriel – et le pied avec la tige cylindrique et le socle plat donnent à ce luminaire son style unique. Une étape importante pour ce qui est de l’éclairage des espaces de vie ! À la suite de ce formidable succès, Wilhelm Wagenfeld n’est pas resté improductif. Après la Seconde Guerre mondiale, Wagenfeld fonda un atelier portant son nom à Stuttgart, où il travailla à des créations pour le compte de clients renommés et qui sont toujours célèbres à l’heure actuelle. Des saucières aux théières, en passant par les appliques murales, les machines à écrire et la vaisselle de la Lufthansa, ce designer a marqué le design industriel et de la vie quotidienne.


L’art a largement bénéficié du mouvement du Bauhaus

Le Bauhaus a eu une influence considérable sur les arts plastiques du XXe siècle. C’est surtout dans le domaine de la peinture que des contributions indépendantes ont été apportées à l’histoire de l’art. La peinture abstraite de Paul Klee ou de Wassily Kandinsky représente aujourd’hui un des chapitres à part entière de l’histoire de la peinture ; bon nombre des tableaux de ces peintres font partie des normes idéales dans les arts visuels. Le peintre russe Kandinsky, qui a été associé au Bauhaus en tant que professeur, est même considéré comme le peintre de la première peinture abstraite jamais réalisée. Jusqu’à la fermeture de l’École Bauhaus par le parti national-socialiste, Kandinsky y enseigna sur les trois sites, à Weimar, Dessau et Berlin. Ses peintures abstraites se trouvent aujourd’hui dans les musées les plus célèbres du monde. Paul Klee travailla au Bauhaus à partir de l’année 1920, d’abord comme maître-relieur, puis comme peintre. Ses œuvres de la période du Bauhaus comprennent de nombreux tableaux géométriques enrichis d’éléments graphiques. Les nazis considéraient ce style comme un art dégénéré, mais les tableaux de Klee étaient très demandés en dehors de l’Allemagne. Non seulement les arts plastiques, mais aussi l’artisanat d’art ont été fortement imprégnés du style Bauhaus. Le mouvement du Bauhaus a également donné des impulsions décisives à l’histoire de la culture, quels que soient les domaines concernés, par exemple le métal ou la céramique, le tissage, l’ébénisterie, l’imprimerie ou la photographie, des secteurs auxquels un atelier distinct était à chaque fois consacré et d’où sont nés des personnalités et des œuvres renommées.


La musique au Bauhaus ou l’histoire d’une occasion manquée

Dans les années 1919-1933, durant la période Bauhaus, différents genres musicaux évoluèrent de manière capitale, ce qui rayonna également sur le mouvement du Bauhaus, sans pour autant aboutir à des résultats concrets. Au Bauhaus, la question était de savoir comment les lois picturales (par exemple dans le dessin et la conception des couleurs) pouvaient être transférées dans le domaine musical. Le peintre suisse Johannes Itten, aussi théoricien et pédagogue de l’art, et qui enseigna à l’école du Bauhaus de Weimar, pensa même à fonder une école de musique avec le compositeur autrichien Josef Matthias Hauer. Cette idée ne s’est pas concrétisée, et le projet, dont les grandes lignes sont documentées dans un échange de lettres, est considéré dans la recherche comme étant probablement la seule chance que le Bauhaus aurait pu avoir pour établir sa propre tradition musicale. Tout comme le Bauhaus tenait à des formes claires et facilement compréhensibles en architecture, en design industriel et en typographie, il y avait sur le plan musical une préférence analogue pour les petits orchestres et les compositions minimalistes. Les grandes œuvres orchestrales restaient exceptionnelles à cette époque. L’ornementation était rejetée par principe dans tous les genres artistiques, y compris la musique. La musique était comprise comme un métier qui devait être transmis le plus précisément possible par le professeur à son élève. Ce détournement de l’art vers l’artisanat correspond au schéma d’orientation générale du Bauhaus, qui privilégie l’artisanat utile par rapport à l’art dénué de but. Les représentations musicales du Bauhaus ont été réalisées par la troupe du Bauhaus. Malheureusement, il n’existe plus aucun enregistrement de ce groupe instrumental.


L’architecture du Bauhaus – des bâtiments de renommée mondiale au langage unique des formes

L’une des citations les plus célèbres du Bauhaus est la suivante : « Le but ultime de toute activité artistique est la construction ». Bien que cette phrase exprime la primauté de l’architecture, ce n’est cependant qu’à partir de 1927 que le Bauhaus eut son propre département d’architecture, date à laquelle l’école était déjà présente à Dessau. Huit ans après la fondation du Bauhaus, l’architecture y prit également l’importance qui avait déjà été évoquée dans le manifeste fondateur. Les architectes les plus connus du Bauhaus et dont l’influence est encore sensible de nos jours, sont le fondateur Walter Gropius ainsi que Ludwig Mies van der Rohe. Gropius est considéré comme le fondateur de l’architecture moderne. Comme presque personne avant lui, Gropius voulait standardiser et industrialiser l’architecture. C’est pour cette raison qu’il lui a souvent été reproché de ne pas être assez proche des gens dans ses conceptions et de suivre ses idées de technicité plus que les besoins des habitants. Néanmoins, nombre de ses immeubles d’habitation ont acquis une renommée mondiale ; avec la « Gropiusstadt » dans le district de Neukölln à Berlin, c’est un quartier entier qui fut même construit selon ses plans. Sont également nés sur sa planche à dessin, le bâtiment de l’École du Bauhaus et « les maisons des maîtres » de forme cubique à Dessau.


Un des plus célèbres architectes du Bauhaus – Ludwig Mies van der Rohe

Ludwig Mies van der Rohe (1886-1969) est considéré comme l’un des plus célèbres architectes de l’histoire de l’architecture. Ses structures porteuses en acier et ses vitrages de grande dimension sont considérés comme le style architectural du Bauhaus par excellence. Le rapport équilibré entre les matériaux et la forme a rendu les bâtiments de van der Rohe mondialement célèbres. Son pavillon pour l’exposition universelle de Barcelone en 1929, la « Weißenhof-Siedlung » (immeubles du lotissement Weißenhof) à Stuttgart (1927) ou bien encore, des décennies plus tard, la nouvelle Galerie nationale de Berlin (1968), sont des exemples de ce style. Né à Aix-la-Chapelle, van der Rohe suivit une formation de maçon après l’école. Il s’installa par la suite à Berlin, où il étudia à l’École des arts et métiers et à l’Université des beaux-arts. En 1907, il construisit son premier immeuble résidentiel, qui fut suivi de nombreuses villas pour la classe moyenne supérieure à Berlin. Après la Première Guerre mondiale, Mies van der Rohe créa des constructions dans toute l’Europe ainsi que des œuvres de valeur durable dans le domaine de la décoration intérieure. Le fauteuil Barcelona Chair est l’un des meubles rembourrés les plus connus du XXe siècle. La forte réputation de van der Rohe lui permit d'être nommé à la direction de la Bauhaus de Dessau. Avant le début de la Seconde Guerre mondiale, il partit s’installer aux États-Unis et prit la nationalité américaine. Aux États-Unis, cet architecte devint une star mondiale. Van der Rohe a laissé son empreinte aux skylines des grandes villes des USA, comme à Chicago, Toronto et New York. Mies van der Rohe est décédé à Chicago à l’âge de 83 ans, honoré de nombreux prix et titres internationaux.


Meubles et bâtiments – l’héritage de Marcel Breuer

Marcel Breuer est l’un des plus grands architectes et designers issus du Bauhaus. Il est la figure de proue qui a créé des meubles et des objets d’intérieur qui, encore aujourd'hui, sont considérés comme des classiques irrévocables et qui demeurent une source d’inspiration inépuisable pour les constructeurs et les designers du monde entier. Breuer a influencé le Bauhaus et Breuer a été influencé par le Bauhaus ; il effectua un apprentissage de menuisier dans les ateliers de meubles du Bauhaus, avant lequel il avait entrepris des études, non achevées, à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne. À l’âge de 22 ans, Breuer dessinait déjà des meubles en bois d’avant-garde jusqu’à ce qu’il se tourne vers l’acier tubulaire comme matériau de fabrication pour les meubles. La carrière de Marcel Breuer fut alors couronnée de succès ; dès l’âge de 23 ans, il fut promu « jeune maître » et prit la direction de l’atelier de meubles. L’un des premiers modèles de chaises que Breuer réalisa au Bauhaus fut le fauteuil Wassily de 1925, composé de tubes d’acier et construit avec des patins au lieu de pieds, un fauteuil qui fut conçu dès le début pour la production industrielle en série. Le premier objet que Breuer aménagea de manière systématique avec ses créations en mobilier fut le réfectoire d’un nouveau bâtiment du Bauhaus. Marcel Breuer a également aménagé, selon ses propres plans, la maison de maître de Wassily Kandinsky, les pièces du logement du directeur du Bauhaus Walter Gropius et les appartements de la légendaire cité « Weissenhof » à Stuttgart. Bien que Mart Stam ait été à l’origine le premier inventeur d’une construction en porte-à-faux, c’est l’œuvre de Breuer qui fut couronnée comme un classique paradigmatique, non sans impliquer un conflit de droits d’auteur entre Stam et Breuer, lequel marqua l’histoire du droit. À partir de 1928, Breuer vendit ses dessins à Thonet car aucune coopération ne fut établie entre le Bauhaus et l’industrie. Ce mobilier en acier tubulaire n’a jamais été un produit de masse bon marché ; même à Berlin dans les années 1920, les objets d’aménagement du Bauhaus, qui n’étaient pas encore appelés « meubles design » à l’époque, se trouvaient principalement dans des milieux aisés comme chez les médecins, les avocats, les scientifiques ou les entrepreneurs qui affichaient leur statut avec des luminaires marquants, de grands bureaux et des canapés volumineux. Encore aujourd’hui, les meubles du Bauhaus sont considérés comme les insignes d’un niveau de vie élevé. Mais il n’y a pas que le mobilier, les bâtiments élaborés par Breuer sont également célèbres car ils démontrent de manière exemplaire l’objectivité constructive et la rigueur esthétique de toute une époque. La preuve en est aussi le fait que les bâtiments de Breuer soient de nos jours encore utilisés comme exemples de construction objective dans les formations de l’architecture. Les projets de construction que Breuer mit en œuvre surtout aux États-Unis, après son émigration dans ce pays, comptent parmi les plus avancés que l’architecture moderne ait jamais réalisés jusqu’à cette époque.


Contentieux juridique entre Breuer et Mart Stam à propos des droits d’auteur

Mart Stam est également un nom que l’on se doit de mentionner en évoquant le Bauhaus. Mart Stam est davantage associé au travail architectural qu’à la création pratique de meubles, et pourtant il est entré dans l’histoire du Bauhaus. En effet, son nom est indissociable de celui de Marcel Breuer en raison d’un litige sur les droits d’auteur concernant la chaise cantilever, lequel a marqué l’histoire juridique. De fait, c’est l’architecte Mart Stam qui conçut en 1926 la première chaise cantilever, une chaise sans pieds arrière, développée également pour la cité « Weissenhof » à Stuttgart. Lors d’un premier litige sur les droits d’auteur en 1929, le premier dessin de Mart Stam s’est vu attribuer la paternité artistique, alors que Mies van der Rohe avait déjà déposé un brevet sur la construction en porte-à-faux en 1926. Ce fait fut défendu dans un second procès sur les droits d’auteur en 1936. Du moins, en ce qui concerne la chaise cantilever, c’est Breuer qui fit preuve de la plus grande ténacité : aujourd’hui son nom est indissociable des chaises de ce type, car Breuer a amélioré de manière décisive le design mis au point par Stam et van der Rohe. De nombreux autres architectes et designers se sont depuis lors aussi essayés avec succès à ce genre de construction.


Un grand nombre des principaux fabricants de meubles de style Bauhaus sont basés en Allemagne. L’un d’entre eux est Thonet. Cette entreprise a acquis une excellente réputation dans le monde entier en tant que fabricant de meubles du Bauhaus. L’inventeur Michael Thonet a révolutionné la fabrication de meubles au XIXe siècle avec des chaises fabriquées dans des bois cintrés étuvés. Ces chaises en bois courbé sont toujours fabriquées actuellement, et la société Thonet, qui est née de cette innovation, produit et distribue encore les légendaires chaises à piétement luge dessinées par Mart Stam et Marcel Breuer. Les meubles d’origine datant de l’époque de Michael Thonet sont extrêmement populaires auprès des collectionneurs d’antiquités et ces très anciennes chaises sont encore en fonction de nos jours, sous réserve d’un entretien des meubles et du bois approprié.

Les meubles du Bauhaus sont unifiés par un concept de couleurs uniforme. Les couleurs douces sont dominantes et il n’y a pas de colorations criardes. Les couleurs sobres font ressortir de manière contrastée l’objectivité claire et simple du mobilier du Bauhaus : elles accentuent les lignes de manière visuelle et rendent la fonctionnalité facilement reconnaissable. Nombre de designers célèbres sont associés au Bauhaus. L’un d’eux est Marcel Breuer, qui fut apprenti-menuisier au Bauhaus de Weimar et qui, en tant qu’inventeur des meubles en tube d’acier, a créé de véritables archétypes du Bauhaus. Breuer a développé de manière décisive les sièges cantilevers de Mart Stam et les créations de Breuer et de Stam sont maintenant produites par Thonet. Avec la table d’appoint Ajustable Table, Eileen Gray a également créé un autre meuble typique du Bauhaus : forme géométrique, matériaux classiques et fonction innovante. Ce meuble chromé fabriqué par ClassiCon représente de manière exemplaire les caractéristiques du design Bauhaus. À ce niveau, il existe d’autres designers et fabricants modernes qui ont encore perfectionné le style Bauhaus avec leurs produits. Le plus connu parmi ces produits, cependant, est probablement la lampe dite Bauhaus (également connue sous le nom de lampe Wagenfeld), que Wilhelm Wagenfeld et Carl Jakob Jucker ont conçue à l’école Bauhaus de Weimar. Cette lampe, produite par Tecnolumen, est le parfait exemple de la devise « la forme suit la fonction », selon laquelle la forme d’un objet doit toujours être basée sur sa finalité. Le mobilier Bauhaus parle son propre langage – et sur nos pages d’inspiration, nous vous montrons comment intégrer le style légendaire du Bauhaus à votre intérieur !